Mon séjour au Mexique (1/2) : 15 choses à faire dans le Yucatán

Fin 2017 je m’envolais pour mon premier « grand » voyage à savoir la Grèce et plus précisément sur la péninsule de Chalcidique (articles ici et ici). Je dis grand voyage car c’était une première pour moi en avion. Pour cette fin d’année 2018 j’ai visé un peu plus loin et après beaucoup de réflexion le sort s’est jeté sur le Mexique. Mais pourquoi le Mexique me direz-vous ? Le Mexique a toujours été un pays qui m’a beaucoup attiré : l’Amérique du Sud, le côté tropical, le mode de vie.. bref je voulais en connaitre davantage sur ce pays qui était sur ma liste des destinations à voir en premier.

Mon voyage se découpera en deux parties ; dans celle-ci vous trouverez 15 lieux à voir et choses à faire absolument sur place. Dans la seconde partie vous aurez un récapitulatif du voyage ainsi que notre organisation en détails. J’espère que les photos vous plairont ! (je tiens à préciser qu’aucune ne porte de filtres, les couleurs sont authentiques).

1. Découvrir la biosphère de Sian Ka’an.
La biosphère de Sian Ka’an est une réserve naturelle protégée accessible en bateaux et nichée au cœur de Tulum sur la Riviera Maya. Pour visiter cette réserve je vous recommanderai quand même de passer par un guide, certains endroits ne sont pas forcément accessibles et/ou peuvent être dangereux. Vous y découvrirez de la faune et de la flore à perte de vue, des paysages incroyables et vous aurez peut-être même l’occasion d’approcher dauphins, raies, tortues marines et autres espèces dans leur milieu naturel. Grâce à notre guide nous avons eu cette chance, les dauphins suivaient le bateau, c’était magique ! Vous remarquerez que la couleur de l’eau est dingue à cet endroit, notamment dans les lagons près de la grande barrière de corail des caraïbes. Evidemment impossible de repartir sans s’y être baigné, le snorkeling est d’ailleurs fortement recommandé à cet endroit. Un régal pour les yeux !

2. Admirer la beauté des espèces dans leurs milieux naturels.
Quoi de plus joli que de voir la nature s’épanouir. Au Mexique ce ne sont pas les espèces qui manquent vous en trouverez à tous les coins que ce soit sur terre ou en mer. N’hésitez pas à vous rendre près de la barrière de corail afin de pratiquer snorkeling ou plongée pour admirer les fonds marins.

3. Se balader dans le centre ville de Playa Del Carmen.
Playa Del Carmen ou l’une des plus grandes station balnéaire de la péninsule. Si vous êtes dans le coin n’hésitez pas à y faire un tour, le centre ville aussi nommé La Quinta regorge de jolies choses et boutiques de souvenirs en tous genre. En dehors de cela, la ville est vraiment très attractive et connue également pour sa vie nocturne. Si vous en avez l’occasion, n’hésitez pas à tester les bars en rooftop qui sont vraiment très abordables et surplombent la ville.

4. Se rendre à Chichen Itza…
Chichen Itza est une ancienne ville maya et l’un des sites les plus convoité au Mexique et pour cause, il renferme l’une des sept nouvelles merveilles du monde. La pyramide El Castillo a vraiment été l’un de mes meilleurs souvenir là-bas. Pour les plus émotifs il se peut que vous ressentez une forte émotion inexpliquée en arrivant devant la pyramide, si c’est le cas ne vous inquiétez pas (je suis moi-même passée par là). Notre guide nous a gentiment expliqué que pour les mayas, le Chichen est situé pile au centre du monde et que toute l’énergie se regroupe à cet endroit d’où cette hypersensibilité pour certaines personnes. Si vous souhaitez visiter ce site (je vous le recommande fortement) prenez vous y quand même assez à l’avance et visitez le assez tôt dans la matinée (ouvre à 8h). Le site regorge de touristes et cela peut vite devenir étouffant si vous n’êtes pas bien encadrés.

5. et découvrir la culture de la cité maya du Chichen.
Vous pourrez découvrir diverses structures et ruines tout autour de la pyramide. Le site est vraiment immense, il vous faudra au moins une matinée si vous souhaitez le visiter bien en détails. Tout au long de la visite notre guide nous a expliqué l’histoire des ruines et le mélange de la civilisation Toltec avec la culture maya. Un peu plus loin que la pyramide vous pourrez découvrir la zone avec l’observatoire (el caracol). Ce site est largement faisable sans guide mais si vous souhaitez en connaitre davantage sur la pyramide ainsi que sur l’histoire du Chichen et de ses ruines je vous conseille quand même de passer par un guide tour pour cette excursion.

6. Se baigner dans les cenotes.
Les cenotes (puits sacrés) ce sont des gouffres ou puits naturels composés essentiellement d’eau douce. Ces cenotes peuvent être ouverts, partiellement ou entièrement fermés en forme de grottes selon leur localisation. A l’origine les cenotes étaient des lieux de cultes importants réservés au cérémonies mayas. Les mayas y pratiquaient leurs rituels puis jetaient dans les cenotes offrandes et autres victimes comme sacrifices. Pour les mayas c’était un moyen de communication avec les dieux. Si vous vous y rendez, sachez qu’il est très important de vous doucher avant d’y pénétrer afin d’être purifié pour ne pas contaminer le cenote. Ne vous inquiétez pas il y aura toujours de quoi se rincer ou se doucher à l’entrée d’un cenote.

7. Déambuler dans le quartier de Valladolid…
Valladolid (ou sultane de l’orient) est la troisième ville la plus importante du Yucatan. Attention à ne pas la confondre avec la ville de Valladolid en Espagne. On la nomme sultane de l’orient du fait de ses nombreuses églises présentes un peu partout en ville. Au cœur de la ville vous pourrez admirer le joli petit parc Francisco Cantón non loin de l’église San Servacio, la plus importante. Vous remarquerez que cette ville ne manque pas de couleurs que vous le verrez sur les facades de plusieurs bâtiments. Je sais qu’un musée du cacao (que je n’ai pas fais) se trouve également à Valladolid, pour les amateurs de cacao cela peut être un bon détour à faire (avis aux gourmands).

8. et visiter le  petit marché local ainsi que la culture Mexicaine.
L’un de mes plus beaux souvenir là-bas. Au détour de Valladolid, nous avons rencontré les petits marchands locaux sur le marché de la ville. Nous avons pu goûter à divers produits et autres spécialités culinaires locales comme du miel ou encore de l’extrait de vanille avec du cacao amer. Les étales à perte de vue regorgent de produits en tous genre autant pour cuisiner, décorer ou encore préparer el dia de los muertos. Un vrai moment de bonheur que de pouvoir échanger avec la population locale et admirer le travail fait mains.

9. Manger dans un restaurant en ville et découvrir la vraie gastronomie Mexicaine.
Déambuler dans le centre ville de Playa Del Carmen, chercher un petit spot sympa pour la pause déjeuner, s’arrêter devant ce restaurant très typique du pays. Le Karen’s se trouve à la calle quinta avenida, centro : vous y trouverez un endroit chaleureux, convivial, très coloré et vraiment hyper agréable. Le personnel est accueillant et la nourriture super bonne ; vous pouvez y aller les yeux fermés ! Si vous vous y rendez, je vous conseille vivement de goûter leur guacamole.

10. Gravir la pyramide Nohoch Mul sur le site de Cobá.
L’une des dernières pyramide du Mexique que l’on peut encore gravir, la deuxième plus haute structure du Yucatán. Avec ses 42 mètres de hauteur et 120 marches je peux vous dire que ce n’était pas une mince affaire, il faut être très rigoureux et vigilant : attention aux glissades la pente est très raide et les marches vraiment étroites.. il vaut mieux ne pas se retourner ! Mais le résultat en vaut tellement la chandelle ; une vue à 360 degrés sur toute la jungle. Un paysage à perte de vue, l’endroit idéal pour se poser et se vider la tête.

11. En connaitre davantage sur El Dia de Los Muertos (le jour des morts)…
Cette fête est typique de la culture Mexicaine. Contrairement aux Européens, elle se distingue beaucoup d’autres fêtes des morts suite au caractère très festif reconnu ici. La fête des morts n’est pas une journée reconnue officiellement comme fériée mais la plupart des écoles et établissements sont fermés à cette période et principalement le 2 novembre, jour de commémoration des défunts. En général celle-ci s’étend du 30-31 octobre au 3 novembre mais pour certaines communautés indigènes, la fête peut s’étendre jusqu’au 5 novembre. Contrairement à la Toussaint qui est plutôt une journée sombre et triste, el dia de los muertos a pour particularité d’être colorée et très festive.

12. et admirer les jolis autels mit en place pour les personnes défuntes.
Les jours précédents el dia de los muertos, des autels sont fabriqués dans les habitations ou lieux cotoyés par les défunts. Les autels sont sur plusieurs étages en rapport avec le chemin parcouru par le défunt et garnis de diverses offrandes. En général une photo de la personne est placée en tête et garnie tout autour d’offrandes pour se souvenir des choses aimées par le défunt. Cela peut être de la nourriture, des objets personnels, des bonbons ou encore des fleurs. En général les autels possèdent de l’encens qui représente la passage de la vie à la mort. Les autels existent aussi bien pour les humains que pour les animaux.

13. Visiter les ruines mayas de Cobá.
Le site archéologique de Cobá à Tulum est l’un des plus importants appartenant à la civilisation maya. Comme vous l’avez vu un peu plus haut l’attraction principale du site de Cobá reste la pyramide Nohoch Mul mais à côté de ça vous y trouverez d’autres vestiges similaires à plusieurs sites mayas comme par exemple ici une cour de jeu de balle (cour identique à celle du site de Chichen Itza mais beaucoup plus petite). Le site est vraiment très sauvage comme la plupart au Mexique, pour les plus chanceux vous pourrez tomber sur serpents, mygales et autres petites bestioles. Il n’est pas très grand par rapport au site de Chichen (moins d’une matinée suffit amplement) ; l’idéal est de s’y rendre tôt pour éviter l’afflux de touristes pour déambuler tranquillement et librement dans les ruines.

14. Se rendre sur le site des ruines de Tulum.
Le site de Tulum renferme les ruines d’une ancienne cité maya et est considéré comme l’un des plus beaux site de la péninsule. Comme les autres sites il renferme temples, observatoires et autres batisses. Ce n’est pas le site que j’ai préféré visiter même s’il est très beau. Contrairement au site de Cobá qui est assez sauvage et plus en retrait, celui-ci est vraiment hyper touristique (3e site le plus visité du Mexique) et cela dénature beaucoup les lieux je trouve.. un peu dommage. Comme à Chichen Itza je vous conseille de venir très tôt le matin pour pouvoir profiter des lieux un peu plus tranquillement. Petit plus de ce site ? L’accès à la plage, Tulum possède de très jolies plages contrairement à d’autres endroits du Yucatan c’est donc dommage de ne pas en profiter.

15. Se baigner dans les Caraïbes.
Evidemment détour oblige par la plage, impossible de repartir sans s’y être baigné au moins une fois ! Vous remarquerez que la couleur de l’eau est dingue à cet endroit (première photo) tout près des lagons près de la grande barrière de corail lors de notre excursion à Sian Ka’an. Un grand privilège d’avoir fait cette excursion et d’avoir pu goûter à une mer claire et propre, l’une des seules fois d’ailleurs. Malheureusement ce n’est pas le cas partout au Mexique… Vous trouverez rarement ce décor de carte postale à tous les coins de rue, cette eau turquoise n’est pas présente partout et pour cause : avec l’accumulation des déchets en provenance notamment des Etats-Unis il y a des tonnes et des tonnes d’algues brunes appelées sargasses qui se répandent le long des côtes. Si vous souhaitez accéder à de beaux lagons mieux vaut privilégier les sorties en bateaux pour s’éloigner un peu des côtes. Pour accéder à des plages à peu près propres sur la péninsule, je vous conseillerai celles de Tulum.

Et repartir avec la tête remplie de paysages à couper le souffle…
Rien de plus à ajouter, les photos parlent d’elles-mêmes…

Ce que nous n’avons pas eu le temps de faire mais qui mérite un détour : 
– Campeche la seule ville fortifiée ultra colorée du Mexique
– Las Coloradas les lagons roses du Mexique
– Celestun le petit village de pécheurs
– Merida la cité cosmopolite
– Cozumel reconnu pour ses spots de plongée
– Cancun pour ses plages et sa vie nocturne
– Akumal le pays des tortues
– Holbox la petite île au Nord de Yucatán
– Les parcs Xcaret, Xplore, Xsenses,  Xoximilco

J’espère que cette première partie de mon voyage vous aura plu et vous aura peut-être donné l’envie de visiter ce merveilleux pays. On se retrouve très vite pour la seconde partie basée principalement sur l’organisation et le développement de mon séjour :)

TWITTER // INSTAGRAM

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s